Les employeurs appellent à mobiliser des ressources pour le fonds mondial Covid-19 dirigé par l'ONU

Les employeurs du monde entier appellent à la mobilisation de ressources pour le fonds mondial Covid-19, dirigé par les Nations unies, afin de sauver des vies et des emplois.

La communauté mondiale des employeurs, réunie au sein de l'Organisation internationale des employeurs (OIE), soutient le plan d'intervention Covid-19 du Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, visant à aider les gouvernements à préserver les emplois, à maintenir les liquidités, à éviter la faillite des entreprises, en particulier des PME, à pourvoir des systèmes de protection sociale et de soutien des salaires et à se préparer à une reprise rapide de l'activité économique et du commerce international dès que la pandémie sera maîtrisée. L'ONU et les institutions financières associées doivent aider tous les États membres touchés par la crise.

Face à une urgence sanitaire et à un effondrement économique sans précédent, le monde doit aider les entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME), et leurs travailleurs, ainsi que les personnes les plus vulnérables, notamment les travailleurs indépendants, non permanents, occasionnels et informels, à prévenir une crise humanitaire.   

“Cette crise nécessite une réponse historique et mondiale, en particulier pour aider les économies émergentes à se préparer, à limiter les effets et à récupérer d’une situation à nulle autre pareille.  Le virus et ses conséquences économiques désastreuses menacent les vies de milliards de personnes,” a déclaré Erol Kiresepi, le Président de l’OIE.

Il a ajouté que “Des décennies d’efforts visant à atteindre les objectifs de développement durable pourraient être anéanties en quelques semaines. Nous devons mobiliser d'urgence des ressources suffisantes pour le fonds d’intervention Covid-19 dirigé par les Nations unies. J'appelle les gouvernements, les organisations intergouvernementales et non gouvernementales, les sources privées, y compris les entreprises, les fondations et les particuliers, à y contribuer.”

Le Vice-Président de l’OIE auprès de l’Organisation internationale du travail (OIT), Mthunzi Mdwaba, a ajouté que “l’OIT doit coordonner la réponse à la crise sociale et de l’emploi, en travaillant conjointement avec le Fonds monétaire international, la Banque mondiale et d’autres agences onusiennes. Il n’a jamais été aussi important de voir la réforme des Nations unies en action. Une coopération et une coordination accrues sont nécessaires entre tous les acteurs du système multilatéral, sur base de leurs compétences et de leurs mandats respectifs. L'OIT a un siècle d'expérience dans la promotion de l'emploi, de la protection sociale et de la justice sociale, ainsi qu'une structure de terrain étendue et qui fonctionne bien. Elle doit maintenant se montrer efficace dans sa manière de répondre aux répercussions de la pandémie sur l’emploi et au niveau social.”

Les partenaires sociaux jouent un rôle clé dans la réponse à la crise. Avec les gouvernements et le système des Nations unies, ils peuvent définir les mesures de protection sociale et de relance urgentes et nécessaires pour sauver les emplois et les entreprises. L'OIE et la Confédération syndicale internationale ont insisté dans une récente déclaration conjointe pour que les employeurs et les travailleurs puissent s’assurer que les fonds soient utilisés pour répondre à des besoins réels et obtenir des résultats. D’autre part, pour relancer l’économie mondiale il est essentiel d’impliquer pleinement les partenaires sociaux, aux niveaux mondial et local, dans la négociation, la mise en œuvre et le suivi des mesures liées à la crise.  

Les membres de l’OIE, qui représentent plus de 50 millions d’entreprises, sont engagés et prêts à faire le nécessaire pour sauver des vies, protéger l’économie globale et les chaines d’approvisionnement mondiales et faire en sorte que les entreprises et les emplois ressortent plus forts que jamais de cette crise.    

Ensemble nous pouvons inverser les dommages économiques et sociaux provoqués par cette pandémie. Les entreprises du monde entier sont prêtes à remplir leur rôle. Montrons la force de l’unité.   

Adresse de l'OIE

71, Avenue Louis-Casaï
1216 Cointrin/Genève - Suisse

T: +41 22 929 00 00
F: +41 22 929 00 01

ioe(at)ioe-emp.com

1
×