Les employeurs et les travailleurs réclament un sommet virtuel avec les ministres des finances et du travail pour coordonner la réponse mondiale au Covid-19

L’Organisation internationale des Employeurs (OIE) et la Confédération syndicale internationale (CSI) demandent une réunion virtuelle immédiate avec les ministres des finances et du travail afin d’améliorer la cohérence des efforts d’aide économique en réponse au Covid-19.

Le Covid-19 menace la vie et les moyens de subsistance des personnes dans le monde entier. La pandémie est une crise sanitaire mondiale qui a un impact catastrophique sur les économies, les marchés du travail et les communautés. Une collaboration ambitieuse et inclusive est plus importante que jamais pour réduire au minimum les problèmes sanitaires, économiques et d'emploi et pour préparer une reprise solide.

L'OIE et la CSI ont salué les engagements du G20 - tels qu'ils sont énoncés dans la récente déclaration de leurs dirigeants - et demandent instamment qu'ils soient mis en œuvre dès maintenant. L'OIE et la CSI souhaitent que les agences des Nations unies et les institutions financières internationales travaillent avec les organisations d'employeurs et de travailleurs pour concevoir et mettre en œuvre des réponses visant à assurer la sécurité des entreprises et des travailleurs afin d'éviter une catastrophe sociale et, à terme, de relancer rapidement l'économie mondiale.

Le Président de l’OIE, Erol Kiresepi, a présenté quelques mesures concrètes auxquelles les employeurs et les syndicats souhaitent que les ministres donnent suite immédiatement : « Avec la CSI, nous voulons des programmes de réponse rapide qui permettent aux entreprises d'accéder dès maintenant à des prêts à court et moyen terme, flexibles et efficaces, et à faible coût. Nous voulons également que des efforts immédiats soient mis en place pour minimiser les perturbations dans le commerce et les chaînes d'approvisionnement mondiales, tout en protégeant la santé publique ».

La Secrétaire Générale de la CSI, Sharan Burrow, a ajouté : « Nous voulons, avec l'OIE, que les employeurs et les travailleurs aient accès aux congés de maladie payés, à une aide au revenu et à la protection sociale, de manière prioritaire. Nous voulons que les gouvernements soutiennent la sécurité sociale et des programmes de chômage temporaire élargis afin de s'assurer que les plus vulnérables ne passent pas à travers les mailles du filet pendant cette crise. »

Les employeurs et les travailleurs jouent un rôle crucial pour lutter contre les répercussions de la crise. Au niveau national et international, ils doivent être pleinement impliqués dans la négociation, la mise en œuvre et le suivi de la réponse à la crise. L'OIE et la CSI réitèrent l'appel en faveur d'une réunion conjointe des ministres du travail et des finances avec leur participation pour renforcer la cohérence et l'action collective.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter les personnes suivantes en charge des médias :

  • Jean Milligan, Organisation internationale des Employeurs,
    +41 78 868 1910
  • Gemma Swart, Confédération syndicale internationale,
    +32 47 906413

Adresse de l'OIE

71, Avenue Louis-Casaï
1216 Cointrin/Genève - Suisse

T: +41 22 929 00 00
F: +41 22 929 00 01

ioe(at)ioe-emp.com

1
×