Déclaration de l'OIE à l'occasion de la Journée des droits de l'homme

Le 10 décembre 2018, l'OIE célèbre cette journée en rendant hommage aux progrès accomplis et en appelant à poursuivre les efforts dans ce domaine

Madame, Monsieur,

Aujourd’hui, en cette Journée des droits de l’homme, la communauté des employeurs dans le monde commémore et célèbre le 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH). La DUDH est un document historique, un jalon de l’engagement international pour une reconnaissance et un respect universels et effectifs des droits de l’homme fondamentaux. La Déclaration représente une conception commune des droits fondamentaux dont chaque personne devrait jouir et a servi de fondement pour de nombreuses lois nationales et traités internationaux. En tant que telle, elle est également une référence incontournable pour les entreprises.

Ce 70ème anniversaire est un appel à l’action pour intensifier les efforts afin de mettre pleinement en œuvre la DUDH.  Dans de trop nombreux pays et régions du monde, des personnes, y compris des employeurs, ne jouissent pas des droits accordés par la DUDH. Il faut intensifier les efforts afin d’améliorer son impact sur le terrain. Les droits de l’homme sont l’affaire de tous. Nous devons tous agir en ce sens.   

Les principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme constituent le cadre de référence concernant les rôles et les responsabilités des entreprises et des États dans le domaine des droits de l’homme. L’OIE, en tant que porte-parole mondial des employeurs représentant plus de 50 millions d’entreprises, a pleinement approuvé les principes directeurs des Nations Unies et a confirmé son engagement, par le biais de sa déclaration de Bahreïn de 2015, de promouvoir les principes directeurs et de contribuer à leur mise en œuvre. Pour ce faire, l’OIE s’est engagée dans des campagnes de sensibilisation, le renforcement des capacités dans le monde, l’échange d’expériences et la promotion de la réalisation des droits de l’homme à travers des projets concrets. 

Les droits de l’homme resteront une priorité essentielle pour l’OIE. L’OIE, qui a presque 100 ans, s’est engagée à promouvoir les entreprises et les droits de l’homme, y compris la liberté syndicale. Nous sommes ouverts et désireux de travailler avec les gouvernements et toutes les parties prenantes afin de modifier les réalités sur le terrain. Les droits de l’homme doivent devenir une réalité pour tous. 

Nous vous invitons à présent à visiter notre chaîne Youtube et à regarder et écouter ce que nos membres, un peu partout dans le monde, ont à dire :

Mthunzi Mdwaba – Vice-président OIE auprès de l'OIT (en anglais)

Guido Ricci – CACIF, Guatemala  (en espagnol)

Renate Hornung-Draus – BDA, Allemagne (en anglais)

Hamidou Diop – CNP, Sénégal (en français)

Rajeev Dubey – Mahindra & Mahindra et Conseil des employeurs indiens (CIE), Inde (en anglais)

Alberto Echavarría – ANDI, Colombie (en espagnol)

Cecilia Flores – CONFIEP, Pérou et Carlos Scerpella – Chef du groupe de travail sur les droits de l'homme chez National Society of Mining Petroleum and Energy, Pérou (en espagnol)

Thato Moagi – Directrice à Legae La Banareng Farms, Afrique du Sud (en anglais)

Mustain Billah – Membre du comité directeur du Réseau mondial d’entreprises sur le travail forcé au BIT, Bangladesh (en anglais)

Cordialement,

Roberto Suárez Santos
Secrétaire général

Adresse de l'OIE

71, Avenue Louis-Casaï
1216 Cointrin/Genève - Suisse

T: +41 22 929 00 00
F: +41 22 929 00 01

ioe(at)ioe-emp.com

1
×